Catégorie : Le Plumfoot

Présentation du Plumfoot

Le Plumfoot est un sport entre le football et les arts martiaux, mais sans contact entre les pratiquants : c’est par essence un sport non-violent.

Le but du jeu est de taper avec les pieds un volant constitué d’une base lestée et de plumes. On distingue deux types de pratiques :

flag_france

  • Le plumfoot en compétition : avec un filet au milieu d’un terrain de badminton (à pratiquer en salle)
  • Le plumfoot freestyle : sans filet, qu’on peut pratiquer partout, seul ou en groupe (souvent en cercle, en salle ou en plein air)

Ce sport est venu de l’Asie et il est pratiqué désormais dans une douzaine de pays en Europe. Présent depuis 10 ans en France, le plumfoot a été intégré depuis 2008 dans une structure organisée avec 5 clubs dans toute la France.

Smash dragonPour ceux qui recherchent la compétition, on peut tabler chaque année sur 4 à 5 compétitions nationales, qui tendent à se structurer en véritable championnat, et environ autant de compétitions à travers l’Europe (championnat d’Europe et divers “Open”).

free_style

 

Pour tous, ce sport ludique permet une bonne dépense physique tout en s’amusant, l’entretien du corps, travailler la souplesse et la coordination des mouvements, tonicité, concentration …

 

Où trouver les joueurs de Plumfoot, cliquer ici !

Plumfoot dans les autres langues : shuttlecock kicking en anglais, le jianzi 毽子 (le jeu du volant) en chinois, federfussball en allemand, “đá cầu” en vietnamien, lábtoll-labda en hongrois etc.

Le Plumfoot en Compétition

Règles de la compétition en bref

Les matches :

– Le Plumfoot Compétition se joue sur un terrain de badminton, avec un filet généralement à 1m60.
– L’objectif est globalement d’amener le volant à toucher le sol dans le terrain adverse.
– Les matches se jouent en 1 contre 1 (Simples), 2 contre 2 (Doubles) ou à 3 contre 3 (Triples).
– Les doubles peuvent être mixtes, par contre les triples sont soit des triples dames, soit messieurs.
– Un matche se dispute en deux sets gagnants de 21 points.

Déroulement d’un point :
– Ne cherchez pas de raquette : c’est un sport sans raquette !
– Une touche de plume se fait avec toute partie du corps sauf les bras et les mains.
– Dans tous les cas : chaque joueur a droit à 2 touches consécutives au maximum.
– En simple (1 contre 1) : envoyez la plume dans le terrain adverse avec un maximum de 2 touches.
– En double et triple : votre équipe envoie la plume dans le terrain adverse avec un maximum de 4 touches.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les règles officielles sur le site web de France Plumfoot (www.plumfoot.net)

Smash dragon (utilisé plus en asie) & smash de face (en europe)

image  image

Pour tout comprendre en quelques minutes, nous vous proposons quelques vidéos :

Autres vidéos


Plumfoot en Hongrie

Plumfoot Austria & Allemagne

Plumfoot en France, Canteleu 2013

Plumfoot en 3D animation

Le Plumfoot en Freestyle

Le Plumfoot Freestyle se pratique partout, en intérieur ou en extérieur, en solo, ou à plusieurs (certaines plumes seront toutefois plus adaptées à certains environnements).

En clair : aucune règle, aucune restriction !

Votre équipement : une plume, votre imagination, et de longues heures de plaisir ! Vous pourrez aussi bien apprendre à maîtriser de nombreuses figures (en Asie on en répertorie des dizaines et des dizaines) que vous laisser simplement guider par votre intuition, ainsi que celle de vos éventuels compagnons de plume !

Pour tout comprendre en quelques minutes, nous vous proposons ces deux clips relativement courts.
Dans la première vidéo : une belle démonstration par des joueurs chevronnés de Marseille.
La deuxième se déroule en Allemagne, avec une véritable scénarisation et traduit très bien l’esprit de la pratique freestyle ! A savoir : laissez libre court à votre imagination !


Plumfoot Freestyle, Animation Oxylane Village…
par PuteauxPlumfoot

Plumfoot Freestyle – Bodensee – 2009
par PuteauxPlumfoot

Autres vidéos


Plumfoot freestyle en Chine

 

Un jeu né en Asie

C’est au 5ème siècle avant J-C, que l’on retrouve les plus anciennes traces du plumfoot, sous le nom de ti jianzi.
Ce jeu fut très longtemps utilisé par les différentes armées chinoises comme un excellent exercice afin de développer concentration, réflexes et agilité des troupes.

Au cours des dynasties Han et Song (207-906 après J-C), les matches gagnent de plus en plus en popularité. Joué pour la première fois en compétition en 1933 en Chine , le jianzi y prend le statut de sport national officiel en 1984.
Au Vietnam, différentes annales mentionnent l’existence du da cau, nom vietnamien du plumfoot, dès le 12ème siècle. On retrouve aussi des gravures du 17ème siècle représentant des joueurs en situation de jeu.

les_premiers

Très populaire, le da cau tombe néanmoins en désuétude au cours des années 50, 60 et 70.

Heureusement un pédiatre d’Hanoi, le Dr. Nguyen Khac Vien, décide en 1975 de revitaliser ce sport. Considérant ce jeu comme indispensable au développement des individus et donc des enfants, il restructure en profondeur sa pratique en organisant la constitution d’équipes et la fabrication de volants.

Le da cau est aujourd’hui LE sport national au Vietnam.

Plumfoot en France – un projet commun

Le Plumfoot à Marseille : La FASP

C’est à l’occasion d’une mission humanitaire menée en 1993 au Viêt-Nam que le plumfoot (dans sa version vietnamienne) fût importé en France. Très vite, une structure regroupant une poignée de passionnés s’adonne à cette discipline plusieurs fois centenaire au Viet-Nam. Il n’est pas étonnant de voir que le jeu séduit très vite les pratiquants d’arts martiaux de tout style.

La FASP née en 1994 met alors en place un système basé sur l’échange artistique, tel qu’il est pratiqué à l’origine, et développe une version déclinée en match par équipe.

Le succès est au rendez-vous, puisque la plume prendra son envol en France au travers de la création de clubs, de tournois et autres activités proposées à destinations de structures scolaires et universitaires, voire même pénitentiaires.

La rencontre avec la Ministre de la Jeunesse et des Sports en 1998 aura été l’un des points inoubliables de cette aventure, qui débute une nouvelle ère avec le projet de fédération regroupant toutes les versions de ce jeu.

Une plume … un sport.

Site web : www.plumfoot.fr

Le Plumfoot en Île de France : L’AFDC

Découvrant le da cau par sa femme vietnamienne, Guillaume Destot emporte vite dans son sillon un petit groupe d’ami.

Voulant en savoir plus sur ce sport, il découvre et contacte la fédération internationale. Très vite le petit groupe francilien applique les règles officielles de l’ISF et se structure en association.

Ils jouent ainsi à partir de 2002 au sein de l’ASCEVF, puis après quelques années celui de l’AFDC, créée par les successeurs de Mr Destot.
Entre 2002 et 2007, l’AFDC, seule structure française alors connue des instances internationales, alimenta seule l’équipe nationale lors des tournois internationaux.

Ses joueurs auront donc joué 3 coupes du mondes, 2 coupes d’Europe, 5 open de Hongrie et 2 d’Allemagne.

La pratique du Plumfoot sur Paris est ainsi historiquement très imprégnée par la version filet.

Un projet commun

C’est par hasard et la magie d’Internet que ces 2 groupes se découvrent fin 2007.

Les premiers contacts sont pris, et en Avril 2008, FASP et AFDC se rencontrent pour la première fois.

Plaisir de jouer ensemble et grandes discussions sont au rendez-vous. L’envie profonde de développer ce sport et une passion commune pour la plume stimulent le désir de travailler ensemble.

Une première base est vite jetée :

  • Plumfoot devient l’appellation officielle en France
  • les règles de l’ISF sont utilisées pour la pratique de la version filet
  • 3 tournois seront organisés en commun sur la saison 2008/2009.

La coopération entre AFDC et FASP avait pour objectif de créer une entité fédératrice commune.
Ainsi :

En Octobre 2008 naît « France Plumfoot ».

Cette association de loi 1901 reprend le rôle et les missions d’une fédération française de plumfoot, ayant pour objectifs :
– Développer et promouvoir le Plumfoot
– Regrouper en son sein les différents clubs français
– Stimuler la création de nouvelles structures
– Augmenter le nombre d’adhérents
– Organiser un championnat national
– Gérer l’organisation de l’équipe de France
– Former entraîneurs et arbitres
– Être reconnu par le ministère des sports

De plus les compétitions internationales s’ouvrent de fait aux autres joueurs :

  • 8-EquipeDeFranceEn 2008, Parisiens et Marseillais jouent le 1er open d’Italie (Mai), le 13ème open de Hongrie (août) et représenteront ensemble la France lors des 3ème championnat d’Europe en Serbie (Novembre).
  • En 2010 et 2011, les joueurs ont participé aux Open de Hongrie, Autriche, Allemagne, Championnats d’Europe … avec la 2e place en 2010 à la tradition 15e Hungary Open par Trang Nguyen.
  • A partir de 2012, les joueurs pourront se préparent activement pour ces compétitions de plus en plus nombreuses et disputées.

Les nouveaux clubs sont sur le point de rejoindre France Plumfoot :
– Chinaélite de Canteleu
– l’Association sportive Amiens Plumfoot (ASAP)
– l’Assocation Puteaux Plumfoot (APUP)

France Plumfoot fédère à ce jour 6 clubs, en attendant que des structures d’autres concrétisent leurs démarches.

Site web : www.plumfoot.net